Interdit bancaire

À jour en Novembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Qu'est-ce que l'interdit bancaire et quelles peuvent être les conséquences ?

L'interdit bancaire est le premier signal d'alarme avant le passage à une phase d'endettement ou encore de surendettement. Il est donc important de savoir rétablir l'équilibre de son budget au bon moment et de mettre tout en œuvre pour sortir de la situation d'interdit bancaire avant de se voir fiché de façon durable.

En effet, plus vite l'on peut réagir et plus sûrement l'on pourra se voir radié du fichier central des chèques (FCC).

Les causes de l'interdit bancaire

Une règle de base : ne jamais faire de chèque sans provision

Votre banque peut prononcer l'interdit bancaire dès lors qu'elle constate que vous avez émis un chèque sans provision, c'est-à-dire :

  • Vous avez mal estimé votre budget et émis un chèque alors que vous êtes à découvert.
  • Vous avez une autorisation de découvert négociée avec votre banque à l'ouverture de votre compte : néanmoins, le montant du chèque que vous avez émis dépasse le montant du découvert autorisé.

Bon à savoir : Très exceptionnellement et si vous prenez la peine d'avertir votre conseiller que vous avez fait un chèque, mais que votre salaire risque d'arriver trop tard sur le compte, vous pouvez disposer d'un accord amiable et ne pas être directement interdit bancaire, si tant est que le banquier vous connaisse suffisamment pour savoir la régularité de vos revenus et votre sérieux dans la gestion habituelle de votre compte.

La procédure de l'interdit bancaire

Concrètement, être interdit bancaire c'est :

  • figurer au Fichier Central des Chèques (FCC) de la Banque de France ;
  • se voir retirer immédiatement son chéquier ;
  • se voir retirer sa (ou ses) carte(s) de crédit ;
  • voir son autorisation de découvert suspendue.

À savoir : l'interdit bancaire est effectif non seulement dans la banque où à eu lieu le chèque sans provision, mais également dans toutes les autres banques si vous disposez de plusieurs comptes dans différentes banques. Il est également effectif sur tous les comptes ouverts.

Les conséquences de l'interdit bancaire

Une règle de base : le temps joue pour vous

Lorsque votre banque vous annonce l'interdit bancaire, il est important de réagir vite et d'éviter :

  • Toute dépense superflue (si vous n'avez plus de chéquier et/ou de carte de crédit, pensez que le peu de liquide qu'il vous reste doit d'abord servir pour les dépenses alimentaires et autres dépenses de base).
  • Ne vous isolez pas :
    • Allez au contraire voir les gens qui pourraient être susceptibles de vous aider à régler au plus vite un créancier si votre situation n'a pas encore atteint le stade de l'endettement avéré.
    • Il est peut être encore temps d'aller voir un commerçant pour le payer en liquide et récupérer le chèque refusé.
  • Et dans les situations plus critiques – impossibilité de remboursement, statut social difficile (personne seule, sans emploi...), etc. - ne vous isolez pas non plus. Faites-vous aider et conseiller par des personnes compétentes et à l'écoute.

À noter : lors de l'annonce d'un interdit bancaire, les personnes en situation déjà très précaires se sentent encore plus isolées. Il est important d'en parler à l'entourage ou à des aides sociales en ne perdant pas de vue que se laisser abattre pourrait en plus avoir des effets néfastes sur la santé. Or, même une situation matérielle à ce point délicate peut toujours trouver une issue favorable.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Vous souhaitez regrouper vos crédits ?

C'est par ici !

Faites une simulation gratuite et remboursez tous vos crédits (auto, immobilier, …) en une seule mensualité.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !